Les étapes d’un projet de bâtiment connecté

21/04/2022

  • 8 min
    8 min

Inscrits dans le secteur du bâtiment, les objets connectés désignent des installations intelligentes et communicantes permettant d’optimiser l’usage et la pérennité des ouvrages. Comment réussir un projet de bâtiment connecté et quelles en sont les étapes ? CYRISEA vous donne des clés.

Un bâtiment connecté, régi par l’interopérabilité de ses systèmes, est un bâtiment intelligent capable de collecter et d’analyser des données. Les usagers profitent ainsi d’un pilotage et d’une gestion améliorée du bâtiment afin d’optimiser la consommation énergétique de celui-ci.

#1 - SITUER LE BÂTIMENT CONNECTÉ DANS UNE PERSPECTIVE GLOBALE

Je maîtrise la notion de Smart Building et ses caractéristiques.

Un Smart Building, ou bâtiment intelligent, est un bâtiment capable d’automatiser et de connecter l’ensemble de ses équipements électriques afin de les superviser, les piloter et d’adapter le fonctionnement du bâtiment en fonction des usages (bâtiments de bureaux, ouvrages publics, logements sociaux).

L'association SBA (Smart Buildings Alliance) définit les nouveaux services autour du Smart Building comme étant :

  • l’optimisation de la maintenance et de l’exploitation ;
  • le pilotage énergétique ;
  • l’aménagement des espaces ;
  • le renforcement de la sécurité, du bien-être et du confort des occupants.

J’identifie les acteurs du Smart Building.

Pour développer un projet de bâtiment connecté, plusieurs acteurs peuvent être sollicités :

  • constructeurs et fournisseurs d’équipements et d’objets connectés ;
  • intégrateurs de systèmes intelligents ;
  • exploitants assurant la gestion et l’entretien du bâti et le service des occupants ;
  • clients finaux.

Je connais le contexte règlementaire.

Aujourd’hui, de nombreuses règlementations sont favorables à la connectivité du patrimoine immobilier français.

Entrée en vigueur le 1er janvier 2022, la RE2020 axe ses objectifs de performance sur la réduction de l’empreinte environnementale. Partageant les mêmes objectifs, le Smart Building constitue un réel levier d’action afin d’optimiser les consommations énergétiques des bâtiments en fonction des capacités de production et de son activité.

Le Décret Tertiaire, fixant des objectifs de réduction de consommations énergétiques, représente la principale règlementation auxquels les bâtiments tertiaires sont assujettis pour les prochaines années. Dans cette optique, le Décret BACS (Building Automation & Control System) développe des moyens permettant d’atteindre ces objectifs. Il impose l’installation de systèmes d’automatisation et le contrôle de tous les bâtiments tertiaires neufs et existants d’ici le 1er janvier 2025.

De nombreux labels et certifications attestent des bénéfices environnementaux et numériques du Smart Building tels que le label WiredScore, le label SmartScore, le label R2S, la certification NF Bâtiment connecté et le label Smart Building Certification.

Découvrez notre infographie dédiée aux certifications et labels environnementaux et numériques.

#2 - DÉFINIR MON PROJET DE BÂTIMENT CONNECTÉ

Je définis mes besoins d’usage et les objectifs du projet.

Pour déterminer ses besoins et ses objectifs, il est préconisé de :

  • réaliser un état des lieux des équipements initiaux ;
  • définir le contexte de l’opération et les attentes associées en questionnant les fonctions du bâtiment (chauffage, ventilation, contrôle d’accès, éclairage…) et les équipements techniques envisagés ;
  • fixer les objectifs de performance de l’opération tels que l’augmentation de la qualité des installations, la réalisation d’économies d’énergie et l’amélioration du confort des usagers.

Je choisis une solution.

Une fois que les objectifs sont définis, il est temps de choisir une solution de système de gestion technique parmi :

  • la Gestion Technique Centralisée (GTC) ;
  • la Gestion technique du Bâtiment (GTB) ;
  • la télérégulation ;
  • le contrôle d’accès ;
  • le suivi énergétique.

#3 - ÉVALUER LES COÛTS FINANCIERS

Je budgétise mes travaux.

Entreprendre un projet de travaux d’amélioration de performance énergétique, et notamment d’installations de systèmes intelligents, doit faire l’objet d’une budgétisation. Pour ce faire, il est nécessaire d’identifier ses besoins et ses attentes.

Je recherche mes plans de financement.

Certains travaux d’amélioration de performance énergétique peuvent être soutenus par des financements accessibles.

Instaurés en 2005 par la loi POPE (Programmation fixant les Orientations de la Politique Énergétique), les CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) constituent une aide gouvernementale en faveur de la transition énergétique. Les travaux d’efficacité énergétique éligibles aux CEE sont notamment l’isolation thermique, la mise en place d’un chaudière biomasse ou l’installation d’un GTB.

Les Contrats de Performance Énergétique (CPE) sont des outils de financement visant à garantir un résultat mesurable de la performance énergétique d’un ou plusieurs bâtiments existants. Les résultats attendus comprennent la baisse significative des consommations d’énergie et l’amélioration de la sécurité, du confort et de la qualité d’usage. Ces engagements sont assurés par des actions portant directement sur le bâti, ses équipements techniques, son exploitation et sa maintenance.

Je calcule le retour sur investissement et la rentabilité de mon projet de bâtiment connecté.

La programmation de travaux d’efficacité énergétique ainsi que l’installation de systèmes intelligents permettront d’anticiper les économies d’énergie.

La mise en place d’un système intelligent de gestion d’énergie permet de collecter, d’analyser et d’exploiter plus aisément un patrimoine et également de faciliter les actions de maintenance et de surveiller les installations à distance.

#4 - RÉALISER DES ÉTUDES ET DES TRAVAUX

Des études doivent être réalisées sur l’architecture, l’estimation financière et le périmètre technique du bâtiment. Elles permettront d’établir un programme de travaux adapté au projet. Les grandes étapes de ces travaux sont :

  • l’installation des systèmes de Smart Building ;
  • le paramétrage et mise en service ;
  • la formation à l’utilisation et à l’exploitation.

#5 - ANALYSER LES DONNÉES DE MON BÂTIMENT CONNECTÉ ET LES TRADUIRE EN BÉNÉFICES

Les systèmes intelligents et communicants récupèrent et pilotent l’information issue des différents services comme le chauffage, l’électricité et la ventilation. En analysant ces données, la gestion du bâtiment est optimisée mettant ainsi en avant les nombreux bénéfices du Smart Building :

  1. Réduction des consommations énergétiques
  2. Réduction des charges des occupants
  3. Diminution de l’empreinte environnementale
  4. Augmentation de la valeur et de l’attractivité du bâtiment : meilleure qualité, productivité et maintenance des équipements
  5. Amélioration du confort, du bien-être et de la sécurité des occupants

#6 - ASSURER LA PÉRENNITÉ DE MON PROJET DANS LE TEMPS

J’assure l’exploitation et la maintenance de mon bâtiment.

Pour assurer la pérennité du bâtiment et le confort au sein de celui-ci, il est nécessaire d’assurer une bonne exploitation et maintenance du bâtiment.

L’exploitation doit débuter dès la phase de conception du bâtiment afin de garantir une exploitation viable du bâtiment. Elle est optimale dans le cas où les occupants ont une bonne connaissance des équipements techniques du bâtiment. Grâce à l’interopérabilité des systèmes, les occupants ont une vision en temps réel de l’état global du bâtiment : consommations énergétiques, anomalies, pannes…

La maintenance permet d’effectuer le suivi et l’entretien des installations et ainsi, assurer la pérennité du bâtiment dans le temps. Pour aller plus loin, et grâce à la mise en corrélation de multiples données, la maintenance prédictive consiste à anticiper les défaillances sur une installation. Le prédictif permet de limiter la surconsommation et les visites inutiles notamment.

Pour la réalisation d’un projet de bâtiment connecté, les objectifs sont ambitieux et les attentes sont élevées. Pour les atteindre, faites-vous accompagner ! Les équipes de CYRISEA vous proposent un accompagnement complet au travers de ses trois métiers : ingénierie, intégration et monitoring. Elles vous conseillent dans la définition, l’installation et le pilotage de systèmes intelligents au service de l’efficacité énergétique.