L'installation d'une GTB bien pensée

26/04/2021

  • 5 min
    5 min

Considérée comme une solution active pour l’efficacité énergétique, la GTB (Gestion Technique du Bâtiment) se développe progressivement dans une logique de performance d’exploitation et de maintenance. Comment garantir les bénéfices d’une telle installation ?

Alors que le Plan Climat de la Ville de Paris, actualisé en 2021, vise une ville neutre en carbone et 100% d’énergies renouvelables d’ici 2050, il est primordial que le bâtiment, secteur le plus consommateur d’énergie, se mobilise. Dès 2009, une analyse des conditions d’exploitation des bâtiments a relevé une perte énergétique de l’ordre de 10 à 20% à partir de la première année d’occupation. Face à ce constat, de nouveaux moyens et usages de pilotage, de contrôle et d’utilisation des bâtiments, tels que la définition d’une architecture optimisée de GTB, ont été mis en œuvre.

QU'EST-CE QU'UN SYSTÈME DE GTB ?

Pour rappel, la GTB récupère et pilote l’information issue des différents services comme le chauffage, l’électricité et la ventilation afin d’assurer l’amélioration et la performativité des systèmes.

Pour encadrer son installation, de nombreux dispositifs sont mis en place :

Pourquoi les systèmes de GTB se démocratisent de plus en plus ?

  • Les économies d'énergie. D’un point de vue économique comme environnemental, les utilisateurs désirent optimiser leurs dépenses en énergie et ainsi, maîtriser leurs coûts.
  • Gage de confort. Les équipements intelligents permettent de piloter et d’anticiper certains incidents tels que des pannes, des ventilations inadaptées et des irrégularités de chauffage.  

LA NORME EN NF 15232, UN OUTIL DE RÉFÉRENCE

Il est complexe de prévoir à l’avance les économies d’énergie réalisées par l’installation d’un système de GTB. La norme EN NF 15232 permet d’évaluer les gains réalisés pour chaque installation d’une GTB. Homologuée en 2008, cette norme est la version française de la norme européenne EN 15232 intitulée « Efficacité énergétique des bâtiments – Influence de l’automatisation et de la gestion des bâtiments ». Cette mesure est considérée comme le socle de référence de la définition et de l’installation de systèmes de gestion des bâtiments appropriés. En effet, elle détermine les coefficients de pourcentage d’économies d’énergie estimés pour l’utilisation de chaque classe de GTB et ce, par rapport à la classe de référence C, la plus rencontrée aujourd’hui.

Les quatre classes de système de GTB selon leur performance énergétique sont :

  • Classe A : Gestion Technique de Bâtiments à performance énergétique supérieure
    • Automatisation d’ambiance en réseau avec saisie automatique des besoins
    • Maintenance périodique régulière
    • Monitoring énergétique mensuel
    • Optimisation énergétique durable par des spécialistes formés
  • Classe B : Gestion Technique de Bâtiments évoluée
    • Automatisation d’ambiance en réseau avec régulation individuelle en fonction des besoins
    • Monitoring énergétique annuel
  • Classe C : Gestion Technique de Bâtiments standard
    • Automatisation des installations primaires en réseau
    • Sans automatisation d’ambiance électronique telle que les vannes thermostatiques sur les radiateurs
    • Sans monitoring énergétique
  • Classe D : Gestion Technique de Bâtiments avec une mauvaise performance énergétique
    • Non-éligible au Décret BACS
    • Modernisation nécessaire des bâtiments avec de tels systèmes
    • Construction de bâtiments neufs interdites avec de tels systèmes

MicrosoftTeams-image (19)

ET EN APPLICATION ?

Les acteurs de la construction bénéficient directement de cette norme puisque, grâce à elle, ils identifient clairement les besoins des clients en matière d’efficacité énergétique. À savoir, les économies d’énergie et le confort.

Afin d’obtenir de meilleurs résultats, l’installation d’un système de GTB doit être bien pensée. L’intégrateur en charge vise deux objectifs majeurs. Dans un premier temps, il doit être à l’écoute des attentes du client afin de proposer des interfaces de conduite et d’exploitation adaptées à ses besoins. Dans un second temps, l’intégrateur va établir le lien entre le système et l’usager dans un but d’optimisation d’usage et de garantie de performance énergétique. Le respect de ces critères assure une exploitation maximale du potentiel du système.

Chez CYRISEA, nos experts sont en mesure d’accompagner leurs clients en les conseillant et en partageant des retours d’expérience ; de combiner, si besoin, plusieurs solutions techniques afin d’obtenir un résultat fonctionnel sans compromis ; de proposer des améliorations pour rendre plus efficace un système de GTB existant ; d’intégrer le pilotage d’énergies renouvelables à un système de GTB afin que l’ensemble forme un dispositif cohérent et performant ; d’informer sur le tiers financement des CEE ; de s’engager sur les performances énergétiques dans le cadre d’un Contrat de Performance Énergétique (CPE).

Pour toute demande de précision, n’hésitez pas à nous contacter par téléphone (02 40 46 71 99) ou par mail (contact@cyrisea.com).