Le numérique participe à la massification de la rénovation énergétique

2/07/2021

  • 4 min
    4 min

Gage de performance et d’optimisation, la massification de la rénovation énergétique constitue un réel sujet au sein du secteur du bâtiment. Ses bénéfices prouvés et approuvés, une question persiste : comment massifier la rénovation énergétique du patrimoine français ? Le numérique prend sa part dans ce chantier d’avenir et CYRISEA vous explique comment.

LES BIG DATA, UNE BASE DE RÉFÉRENCE

Les big Data, ou mégadonnées, désignent un ensemble très volumineux de données produites par l’utilisation professionnelle ou personnelle des nouvelles technologies. Dans le secteur du bâtiment, les big Data sont un flux d’informations issues notamment de capteurs et d’objets connectés. Elles donnent, par exemple, des conseils d’utilisation aux exploitants pour accroître le confort des usages sans dégrader les consommations énergétiques.

« Lorsqu’il y a beaucoup de données à traiter et à analyser, le numérique prend tout son sens. » explique Sébastien VAUDRON, responsable commercial Île-de-France chez CYRISEA. Effectivement, le secteur du bâtiment constitue un générateur important de données de consommations énergétiques et de données de confort, de sûreté et de sécurité.

Pour piloter l’information

Afin d’analyser ce volume important d’informations, le recours à l’intelligence artificielle peut constituer une assistance intéressante et parfois, nécessaire afin d’assurer la corrélation de ces données. En effet, l’intelligence artificielle suggère des scénarios de pilotage pour optimiser au mieux les consommations en fonction des usages.

Pour préparer la rénovation

Dans le cadre d’un projet de rénovation énergétique, le comportement des bâtiments est intéressant à analyser. L’instrumentation des bâtiments avant travaux génère une base de référence qui servira à fiabiliser les études thermiques et ainsi, à déployer des moyens pour accroître la performance énergétique du bâtiment et le confort des usagers. Une infrastructure numérique mérite d’être installée avant la rénovation telle que des capteurs connectés (IoT), venus compléter la démarche des logiciels de Simulation Thermique Dynamique (STD), qui permettent de connaître les usages et les consommations énergétiques d’un bâtiment de manière non-intrusive et à faible coût.

Pour massifier la rénovation énergétique

« La massification de la donnée au service de la massification de la rénovation énergétique. » atteste précisément Sébastien VAUDRON. La multiplication de données concrètes permet de :

  • assurer de meilleures études;
  • fiabiliser les modèlesen enrichissant les scénarios ;
  • optimiser les solutions en identifiant les similitudes entre les bâtiments ;
  • garantir un dimensionnement au plus juste techniquement et énergétiquement.

Pour assurer le suivi de performance

Afin de pouvoir dupliquer la solution de rénovation une fois le bâtiment rénové, le numérique est indispensable pour mesurer les résultats et suivre les indicateurs d’efficacité énergétique. Ce sont des outils au service d’une meilleure conception et exploitation des bâtiments.

                Pour les usagers

Lorsque le numérique est inscrit dans la rénovation énergétique, ce doit être au service de l’usager. « L’Homme reste au centre des systèmes. » explique Sébastien VAUDRON. Effectivement, les outils numériques doivent mettre à disposition des indicateurs pertinents favorisant une prise de décision pragmatique.

Un utilisateur libre dans son usage consommera correctement, limitera la surconsommation, et adhérera à la démarche mise en place et aux outils qui en découlent.

                Pour les exploitants

Les données collectées permettent à l’exploitant de mieux comprendre le fonctionnement des systèmes. Les outils numériques pourront lui suggérer des façons différentes de conduire le bâtiment en fonction des usages réels et ainsi, d’adapter les travaux.

La massification de la rénovation énergétique des bâtiments est porteuse d’enjeux pour l’amélioration du patrimoine français, pour l’atteinte des objectifs nationaux liés au dérèglement climatique et pour l’évolution du secteur du bâtiment. Pour ce faire, les big Data représentent une source riche d’informations, de progrès et de solutions. Néanmoins, les nombreux capteurs installés au sein de nos habitations et de nos bureaux ne peuvent-ils pas représenter des failles dans la sécurité des systèmes et dans la protection de nos données ?

CYRISEA offre un accompagnement de qualité dans la gestion globale de consommations de vos bâtiments en garantissant notamment la protection de vos données et leur entière confidentialité.